Plantes sauvages 2 - Horizons Bretons

Aller au contenu

Menu principal :

Plantes sauvages 2

Pleyber Christ.

Pages  1  2


Heracleum sphondylium (berce commune)

Les berces sont des plantes herbacées du genre Heracleum de la famille des Apiacées. Le genre Heracleum compte une soixantaine d'espèces largement répandues dans l'hémisphère nord et les montagnes tropicales, dont huit en Europe.
Attention! certaines comme la Berce du Caucase sont toxiques et provoquent des brûlures au soleil.
La berce commune quand a elle est inofensive.


Saviez-vous qu' au XIXe siècle on utilisait les jeunes pousses et les jeunes feuilles pour accompagner les viandes en mélange avec d'autres herbes. On peut aussi les utiliser en potage ou cuite comme des épinards.
La plante était utilisée en Russie pour confectionner le borchtch (potage traditionnel) Au printemps la plante est riche en vitamine C. Elle est riche en glucide, en protéines. Elle est aromatique et riches en éléments minéraux. Les graines sont très aromatiques et utilisées comme aromate. Macérées dans l'alcool elles donnent une liqueur digestive et calmante. En Russie on fait sécher les tiges coupées en rondelle que l'on utilise comme friandise.
La plante est réputée hypotensive, diurétique et diminue le taux d'urée. Elle était jadis utilisée contre l'épilepsie.
La teinture est utilisée pour soigner les troubles sexuelles chez l'homme et la femme. Elle est utile dans les syndromes prémenstruels et les hémorragies dysfonctionnelles. Elle est aussi utilisée dans les troubles de la ménopause.


Digitale.

Les digitales forment le genre Digitalis, environ 20 espèces de plantes herbacées classiquement placées dans la famille des Scrofulariacées. Les études récentes situent désormais ce genre dans les Plantaginacées. Elles sont originaires d'Europe, d'Afrique du nord-ouest et d'Asie occidentale et centrale.
En français, d'autres appellations existent comme "Dé de Bergère", "Gant de Bergère", "queue-de-loup".


Attention!
Ces plantes peuvent se révéler être très toxiques. L'absorption d'environ 8 g de feuille s'avère être létale sur un sujet humain de corpulence moyenne.
Toutes les préparations, de toutes les digitales, à partir de la plante entière, sont toxiques et donc ne sont plus employées du fait de l'impossibilité de faire un dosage exact.


Fenouil sauvage. (Foeniculum vulgare)

Fenouil est un nom vernaculaire ambigu désignant, en français, une multitude de plantes de genres divers, notamment de la famille des Apiaceae. Ce sont des plantes herbacées au feuillage aromatique, dont certaines sont consommables.
C'est un légume à la saveur anisée, dont on mange surtout la base de la tige, appelée bulbe.
Toutefois, le bulbe de fenouil (lequel n’est pas à proprement parler un bulbe, mais un
renflement à la base de la tige) tel que nous le connaissons aujourd’hui n’existe pas à l’état sauvage.
Compagnon incontournable du poisson et des fruits de mer, il est une source de vitamine C. On aurait avantage à consommer plus souvent ses feuilles qui renferment des substances antioxydantes.
Appelé « épice des anges », le pollen de fenouil est très recherché par les gourmets, notamment en Italie et en Californie où on le récolte sur les plants sauvages ou naturalisés. Une des façons de l’apprêter consiste à en saupoudrer une volaille à rôtir à laquelle il conférera son agréable saveur anisée. Il va sans dire que, à moins de pouvoir le récolter soi-même, ce produit est très coûteux.

Le fenouil a acquis force de symbole suite à la victoire des Grecs contre les Perses dans un champ de fenouil, à Marathon en l'an 490 av. J-C.
Pline, Dioscoride et Hippocrate le conseillaient, entre autres, pour ses vertus galactogènes (stimulant de la production de lait) et comme fortifiant de la vue. Le fenouil était aussi très utilisé pour ses fonctions digestives.
Cultivé par les Égyptiens, il était populaire chez les Grecs et les Romains, qui l’employaient pour ses vertus médicinales, notamment comme antidote contre les piqûres des scorpions ainsi que les morsures des serpents et des chiens.
Ainsi, dans l’antique Phrygie, les adeptes du culte du dieu Sabazios s’en paraient durant les cérémonies rituelles.
Selon la mythologie grecque, les humains ont reçu la connaissance de l’Olympe sous la forme d’un charbon ardent placé dans une tige de fenouil.
Enfin, pour les anciens Anglo-Saxons, c’était l’une des neuf herbes sacrées qui pouvaient combattre les neuf causes possibles de la maladie.
Le terme « marathon » provient d’un mot grec signifiant « place à fenouil ». On a baptisé la célèbre ville de Marathon  parce qu'elle était bordée de champs de fenouil sauvage. C’est là que s’est déroulée, en 490, la célèbre bataille au cours de laquelle les Athéniens vainquirent les Perses...


Fumetère

La fumeterre (genre botanique Fumaria) est une plante dicotylédone de la famille des Fumariacées. Elle est dépurative et surtout digestive, légèrement diurétique , apéritive et tonique stomachique, cholérétique et elle régule le flux biliaire, antispasmodique.
C'est une plante au gout de l'enfance pour moi. Ma mère, ainsi que sa mère ainsi que sa mère etc...la nommait " herbe de la veuve" parceque disait-elle, son suc fesait pleurer les yeux et avait l’avantage sur l’oignon de ne pas laisser d’odeur...

En phytothérapie, toutes les parties de la plante en fleur sont utilisées à l’exception des racines et les parties ligneuses. La récolte doit être réalisée durant la floraison, pendant tout le printemps.

Elle peu être utile contre le stress.
Infusion : 50 g par litre d’eau, infuser 15 minutes 2 à 3 tasses par jour, avant les repas.
Seulement 10 jours par mois, car l’usage prolongé est calmant, somnifère et amaigrissant.

Attention !
Cette infusion est amère et selon les goûts de chacun peut ne pas être très agréable !! Y mélanger du miel pour atténuer l’amertume, et faire un effort, car c’est bien efficace quand on en prend avant les repas !!

On se sert aussi de l’infusion en usage externe, compresses sur les dermatoses
D’une manière générale, la fumeterre est dépurative, étant en même temps diurétique et amie du foie, elle régularise aussi l’écoulement de la bile.
Elle lutte contre la constipation d’origine hépatique.
Elle est de ce fait très utile en cures de printemps (et d’automne). C’est donc une très bonne plante à utiliser dès le début du printemps !


Le Lierre terrestre (Glechoma hederacea)

C'est une plante de la famille des Lamiacées, dont les menthes font partie.
Jadis, la Glechoma hederacea, était considérée comme une plante magique associée à la magie blanche.
La « couronne de terre » est toute bénéfique. Placée sous la couche des jeunes mères, avec d'autres herbes, elle leur redonne des forces après le travail de l'enfantement.

Par ailleurs très rafraîchissante, la plante sera d'une grande utilité en période caniculaire. Préparez-en une infusion que vous boirez chaude ou froide, avec un peu de miel peut-être. Ne vous laissez pas intimider par l'aspect huileux de la boisson, cela tient à la richesse en huile essentielle de la plante.
On prépare une infusion à raison de deux cuillerées à thé de la plante par tasse d'eau. Infuser 10 minutes et prendre 3 ou 4 tasses par jour, entre les repas. On peut également extraire le suc frais de la plante et en prendre 40 à 50 g par jour.

Les jeunes feuilles et les fleurs du lierre terrestre se mangent en salade. Ajoutez-les avec modération, leur arôme prononcé risquant de masquer les saveurs plus délicates des autres verdures.

Traditionnellement, on a largement employé le lierre terrestre pour soigner les affections pulmonaires (bronchites chroniques, asthme) y compris la tuberculose. Il a également servi à soigner l'atonie gastrique, les affections urinaires (calculs) et les leucorrhées. Par voie externe, on l'a utilisé pour soigner les abcès et les furoncles.
Les feuilles fraîches seront utilisées en cataplasmes sur les abcès et les furoncles.
Pour vos provisions d'hiver, récoltez la plante en fleurs le matin, dès que la rosée est évaporée, et faites-la sécher à l'obscurité sur une toile moustiquaire montée sur un cadre. Conservez-la dans un bocal de verre à l'abri de la lumière et de l'humidité.



Lotier corniculé (Lotus corniculatus L.)

C'est une plante herbacée vivace de la famille des Fabaceae couramment cultivée comme plante fourragère.
Autrefois, on utilisait le lotier corniculé comme calmant ou somnifère. Aujourd'hui, nous savons que la substance active est l'acide cyanhydrique, toxique pour l'homme et même mortel à dose assez faible (15 tasses d'infusion par jour). La dose thérapeutique utilisée autrefois pouvait être mortelle lorsque prise durant une longue période



Grand plantain (Plantago major)

Il existe 3 sortes de plantain : le plantain lancéolé, le plantain intermédiaire et le plantain majeur.
Le plantain est un nom vernaculaire ambigu désignant en français diverses plantes généralement herbacées. La plupart sont du genre Plantago (famille des Plantaginaceae), mais il existe aussi des faux-plantains et des plantains d'eau.
Le Grand plantain , plantain majeur ou plantain des oiseaux est une plante herbacée vivace de la famille des Plantaginacées. Cette plante est originaire d'Europe, et est bien connue pour être une des premières à s'être répandue dans les colonies.
Il fleurit d'avril à octobre, les épis du plantain majeur sont allongés et ceux du plantain lancéolé plus ronds et ramassés.
De nos jours, elle est plutôt considérée comme une mauvaise herbe par les agriculteurs de différents pays.

Plantain lancéolé ou Plantain étroit (Plantago lanceolata L.)

En Haute-Bretagne, un tailleur avait vendu son âme au diable. En contrepartie, le Malin devait le combler de richesses et biens de toutes sortes. Mais, au bout de dix ans, il viendrait prendre possession de son bien. Toutefois, il était stipulé dans le contrat que si le tailleur pouvait lui présenter une couture si fine que ses yeux de diable ne pouvaient la distinguer, il serait quitte et conserverait son âme. Au jour de l'échéance, le tailleur qui avait peur de perdre son âme et d'être damné, eut recours aux fées, alors nombreuses dans le pays. L'une d'elles alla cueillir quelques herbes, les cousit ensemble avec des points si fins et si menus que Satan ne parvint pas à les découvrir sous les nervures de la feuille qu'on lui présenta. C'est depuis ce temps-là qu'en Bretagne et ailleurs, on appelle le plantain : l'herbe aux cinq coutures.

Millepertuis taché (Hypericum maculatum Crantz)



Le millepertuis taché est une plante herbacée vivace de la famille des Clusiacées. La famille Hypericaceae est constituée de plantes arborescentes.  Ces plantes sont surtout remarquables par leurs nombreuses étamines groupées en trois ou cinq faisceaux. L'ovaire est divisé en trois loges chacune surmontée par un style. Les feuilles sont le plus souvent opposées. Ces plantes sont surtout remarquables par leurs nombreuses étamines groupées en trois ou cinq faisceaux. L'ovaire est divisé en trois loges chacune surmontée par un style. Les feuilles sont le plus souvent opposées. La floraison s'étend de juin à septembre.

Euphraise casse-lunette.
(Euphraise, euphraise officinale, casse-lunettes, euphraise de Rostkov, herbe-aux-myopes)

Les euphraises (Euphrasia) forment un genre d'environ 450 espèces de plantes à fleurs zygomorphes de la famille des Orobanchacées.
Comme quasiment toutes les Orobanchacées, ce sont des plantes hémiparasites, assez petites (20 cm de hauteur au maximum). Les fleurs sont blanches ou roses, parfois striées de noir et parois avec une tache jaune sur le lobe du milieu. Les feuilles sont dentées, opposées ou alternes.


L’Euphraise (Euphrasia Officinalis) est une plante mythique de la phytothérapie appliquée à l’ophtalmologie. Intitulée en français « casse-lunette », en allemand « Augentsost » (consolation des yeux), et en anglais « eyebright » (éclat de l’œil), elle témoigne par sa dénomination et ses traductions linguistiques, de son intérêt en ophtalmologie.
C’est au XIVème siècle que la capacité de l’euphraise est signalée pour laver les yeux de tout mal.
La légende veut aussi qu’un médecin frottât avec cette herbe les yeux d’un patient qui souffrait de conjonctivite irritative et il guérit en 2 jours.
Véritable « panacée » pour les yeux, l’Euphraise était donc utilisée jadis pour son action bienfaisante sur les yeux.
Ce sont les parties aériennes qui sont utilisées. L’euphraise se cueille généralement en été. Tiges, feuilles et fleurs sont séchées à l’ombre.
Constituée de flavonoïdes, de tanins, de résine, de principes amers et d’une huile essentielle, l’euphraise contient aussi de l’aucubine, une substance qui a une action anti-inflammatoire, antispasmodique et désinfectante. L’euphraise, très astringente, contracte la muqueuse de l’oeil, stoppant les sécrétions trop abondantes, soulageant rapidement les conjonctivites, les larmoiements, les allergies et les inflammations des paupières. Ses qualités analgésiques, astringentes et antibactériennes font qu’elle est aussi conseillée pour les infections de la bouche, de la gorge, du nez et de l’oreille moyenne : écoulement nasal, sinusite et rhume de cerveau.
En médecine populaire, les décoctions d’euphraise étaient utilisées pour stimuler l’appétit, calmer les états nerveux, les maux de tête, les insomnies et les crampes. On peut appliquer les feuilles fraîches ou des compresses de décoction sur les blessures pour activer la cicatrisation. En homéopathie, Euphrasia fait partie des remèdes les plus courants pour lutter contre les rhumes et les larmoiements.

Attention.

Plante très astringente, l’euphraise ne doit pas être utilisée en interne ou en externe quand, précisément, les muqueuses semblent contractées ou sèches. Par précaution, il faut aussi éviter d’en donner aux femmes enceintes et aux enfants.

Linaire commune. (Linaria vulgaris)


La Linaire commune  est une plante herbacée vivace à souche rhizomateuse de la famille des Scrophulariaceae (classification classique) ou des Plantaginaceae (classification phylogénétique).
Les fleurs sont regroupées en grappes au sommet de la tige. On dit linaire parce que ses feuilles ressemblent à une ligne.
Elle se rencontre  en juin, au soleil, le long des routes ou dans les terrains vagues. Ses grandes fleurs assez semblables  à celles de la gueule de loup, ont deux lèvres qu'au moyen d'une légère pression, on peut faire bailler.  La plante est pollinisée par les bourdons qui par leur poids peuvent abaisser suffisamment la lèvre inférieure fermant l'accès à la corolle.

Attention!
A part cela, mieux vaut dire qu'elle ne sert pas à grand chose, puisque elle est relativement toxique et que dans ce cas, il est préférable d'ignorer ses propriétés curatives.
Laissons-là aux bourdons et autres insectes qui aiment à la butiner.
Il parait que...c'est un tue mouche efficace en décoction dans du lait, celui-ci servant d'appât et la linaire d'insecticide.

Linaire rampante. (Linaria repens).

La Linaire rampante, Linaire striée ou Linaire à fleurs striées. (Linaria repens) est une plante de la famille des Scrophulariaceae, ou des Plantaginaceae selon la classification phylogénétique.

Pages  1  2

Retourner au contenu | Retourner au menu