Statue 2013 - Horizons Bretons

Aller au contenu

Menu principal :

Statue 2013

La vallée des Saints
Page 1   2   3   4   5   6
________________________________________________________________________
Année 2013
________________________________________________________________________
Saint cado (Sant Kado)
Sculteur Jaques Dumas

Statue en Granit Bignan Jaune Aurore (granit beige à grains fins et moyens de couleur jaune et gris-jaune.
De la Bretagne insulaire à la Bretagne continentale, de l'Aquitaine à la Palestine, Cado a découvert une grande partie du monde connu à son époque. Il serait né vers 522. Il terminera ses pérégrinations à Rome ou il fut assassiné en 570, transpercé par une flèche de Barbare.
Cadou refuse de prendre la tête de l'armée de son père, préférant combattre pour Jésus-Christ. Il est le fondateur de l'abbaye de Llancarfan. Sous le nom de saint Cadoc, il est un des saints gallois les plus importants, car c'est dans son abbaye qu'ont été formés de nombreux saints celtiques dont saint Brandan et saint Malo. Saint Gildas aurait également enseigné dans cette abbaye.
Apres avoir traversé le Mor Breizh, la Manche et contourné la péninsule armoricaine, il débarque au sud de la Bretagne, et s'installe sur une île de la ria d'Etel, qui porte toujours son nom "Ile Saint Cado".Il aurait fait construire la chaussée qui relie cet îlot au "continent" et la légende veut que satan lui ait proposé de réaliser l'ouvrage en une nuit, moyennant l'âme du premier pièton qui l'emprunterait. Cado accepta et lâcha un chat sur le pont au petit matin.
_________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Saint Cadouan (Sant Kaduan)
Sculteur Seenu Shanmugam

Statue 4,30 m et de 7 t en granit blanc de Huelgoat.



Né en Pays de Galles, de noble extraction, le père de Guéthénoc s'appelait Fragan. Vers 460, ce dernier émigre en Armorique et s’arrête sur les rives du Gouët aux environs de Saint-Brieuc en un lieu appelé aujourd’hui Ploufragan.


Il est accompagné de ses deux jeunes fils, les futurs Saint Jacut et Vennec-Caduan et de leur mère, sainte Gwenn. Vennec-caduan et Jacut construisirent ensemble l'Abbaye de Saint-Jacut à Landouar (presqu'île de Saint-Jacut-de-la-Mer). Les deux frères longèrent les côtes pour rencontrer les Bretons chassés de Grande-Bretagne qui se réfugiaient en Armorique.
_________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Saint Corneli (Sant Korneli)
Sculteur Goulven Jaouen

Statue de 3 m et de 10 t en Granit Bleu de Plouigneau.
Dans le sud de la Bretagne, Saint Cornély - Sant Korneli - est le plus connu des saints protecteurs du bétail. Cornély fut pape de 251 à 253. L'empereur romain Trébonien Galle le persécuta et il mourut en exil.
Selon la légende, Cornély était poursuivi par des soldats païens. Deux bœufs l'accompagnaient qui portaient ses bagages. Un soir, il arriva devant la mer. Les soldats le serraient de près, rangés en bataille. Il se cacha dans l'oreille d'un bœuf et transforma ses ennemis en autant de menhirs qu'il y en a aujourd'hui à Carnac... Telle serait l'origine des alignements mégalithiques de Carnac
_________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Saint Emilion (Sant Million)
Sculteur David Puech

Statue de 3,80 m en Granit Rose de la Clarté à Ploumanac'h (granit porphyroïde à gros grains de feldspath rose).

Emilion mourut le 16 janvier 767. Il est souvent représenté en moine porteur de miches de pain, ce qui lui valut le surnom de " Sant Million tad ar bara" ( Saint Emilion le père du pain).
A la vallée des Saints, clin d'oeil à la période contemporaine, c'est une grappe de raisin qui orne sa poitrine. La citation ci-dessus mériterait d'être complétée: "Sant Million, tad ar bara, ha mestr ar gwin" (Saint Emilion le père du pain et le maitre du vin)
Selon une légende, il donnait du pain aux pauvres du pays de Vannes en cachette de son maître. Le comte voulut le prendre sur le fait. Il le surprit le manteau rempli de pain pour amener aux pauvres, le comte lui demanda d'ouvrir son manteau, et Émilion fit un miracle en transformant les pains en morceaux de bois. Aussitot remis aux pauvres, le bois se transforma instantanément en nourriture.
_________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Sainte Gwen (Santa Gwenn)
Sculteur Patrice Le Guen

Statue de 4 m et 12 t en Granit Bignan Jaune Aurore (granit beige à grains fins et moyens de couleur jaune et gris-jaune).


Sainte Gwenn ou Gwen ou Guen ou Gwendoline est surnommée en breton Teir Bronn "aux trois seins" parce qu'elle a enfanté au moins trois saints, les jumeaux Guethenoc (Vennec) et Jacut, puis saint Guénolé. elle a également une fille, sainte Clervie. Elle est l'épouse de saint Fragan, ils vivaient au Ve siècle.
_________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Saint Lunaire ( Sant Luner)
Sculteur Olivier Lévêque

Fils de Alma Pompeïa et de Hoel Le Grand, roi de la petite Bretagne au VIeme siècle. Lunaire originaire d'Irlande, est né en 509. Il arrive en armorique en 535, ou il rejoint son frère Tudwal. Selon la légende, il aurait navigué avec soixante-douze compagnons, et aurait dû trancher de son épée le brouillard intense qui avait égaré son embarcation.

Il est invoqué par les marins en difficulté et il est le "patron de la brume". Il n'est pas étonnant que Lunaire soit aussi invoqué pour les maladies des yeux.
_________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Saint Riowen (Sant Riom)
Sculteur Christophe Antoine dit Kito

Statue de 4,80 m et 6,5 t en Granit Bignan Jaune Aurore (granit beige à grains fins et moyens de couleur jaune et gris-jaune).
La vie de ce saint est mal connue. Selon Joseph Chardronnet Saint Riom pourrait bien être un saint Riok, disciple de saint Gwennolé au Veme siècle. Ce saint a donné son nom a un îlot (Saint Riom) vers lequel  la statue est orienté, situé dans la baie de Paimpol.
_________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Saint Ronan
Sculteur Philippe Leost

Statue de 3,30 m en granit bleu de Lanhélin.
Saint Ronan est un saint breton qui fait partie des saints plus ou moins mythiques de l'ancienne Armorique. Ronan débarque au VIè siècle sur l'île Molène avant de rejoindre la "Grande Terre" et installe son péniti à l'emplacement de l'actuelle ville de Saint-Renan. Mais du fait de sa célébrité, il lui  impossible d'avoir une vie solitaire, il s'en alla donc se retirer dans la forêt de Nevet en Cornouaille, sur l'emplacement de ce qui plus tard devint Locronan.
La légende dit Lorsqu'il vivait près de Locronan, il vit surgir un loup tenant dans sa gueule un mouton et poursuivi par un homme pleurant de douleur. Ronan le prit en pitié et pria Dieu de sauver le mouton. Aussitôt le mouton se retrouva aux pieds de Ronan et du propriétaire. Le propriétaire alla souvent voir Ronan ensuite pour qu'il lui parle de Dieu. Mais sa femme, Kében, injuria Ronan et l'accusa d'avoir ensorcelé sa famille. Elle lui demanda de ne plus les voir sans quoi elle le châtierait. Elle ourdit un plan. Elle alla voir le roi Gradlon. Elle accusa Ronan d'avoir tué sa fille et de se transformer en loup. Le roi ordonna alors d'enfermer Ronan à Quimper. Puis on l'attacha à un arbre et on lâcha sur lui deux chiens sauvages et affamés. Sans s'émouvoir, Ronan fit un signe de croix sur son cœur. Aussitôt les chiens s'enfuirent.

Voyant ce miracle, le roi demanda à Ronan ce qu'il voulait étant donné que visiblement Dieu l'accompagnait. Il demanda la grâce pour Kében, sa fille n'était pas morte mais elle l'avait enfermée dans un coffre. On alla voir le coffre et on y trouva le cadavre de l'enfant qui avait fini par succomber. Ronan la ressuscita. Le roi et ses gardes se mirent à genoux et demandèrent pardon à Ronan. Ce dernier retourna dans sa maison et vécut en ermite le reste de sa vie.

Après sa mort, pour savoir où l'enterrer, l'on mit donc son cercueil sur une charrette tirée par deux bœufs, et on les laissa aller. Sur le chemin la charrette rencontra Kében, qui lavait des vêtements, elle en profita pour se moquer du saint. Alors la terre s'ouvrit et aspira Kében dans les flammes et la fumée dans un lieu désormais dénommé « la tombe de Kében ». Peu après les bœufs arrivèrent à un endroit et ne voulurent plus en bouger, c'est là que Ronan fut enterré
_________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Saint Tujen (Sant tugen)
Sculteur Inès Ferreira

Statue en Granit Bignan Jaune Aurore (granit beige à grains fins et moyens de couleur jaune et gris-jaune)
Saint Tujan ou saint Tugen est un saint breton semi-légendaire de l'Armorique, ayant vécu au Ve siècle.
Fils d'Arastagn, seigneur de Cornouaille, qui aurait vécu au château de Kerraouré entre Hanvec et Irvillac, saint Tujan aurait été choisi par Saint Jaoua pour lui succéder comme recteur de Brasparts.
Il est généralement représenté en moine, avec la crosse abbatiale, ayant à ses pieds un chien car il est invoqué pour la préservation ou la guérison de la rage et une longue clef pend à son côté droit. Jadis, les papes avaient coutume d'envoyer aux notables qu'ils voulaient honorer, des clefs d'or qui se portaient suspendues au cou. Elles étaient considérées comme des reliques
Page 1   2   3   4   5   6
Retourner au contenu | Retourner au menu