Droséras. - Horizons Bretons

Aller au contenu

Menu principal :

Droséras.

Sentier des Korrigans

Pages  1  2

Ces plantes qui mangent des insectes

Regardez bien ces toutes petites plantes rouges ci-dessous. Ce sont des Droseras ou Rossolis. ("rosée du soleil")
Comme nous autres, les Korrigans, ces plantes carnivores ne peuvent vivre qu'en milieu naturel.
D'ailleur,
la loi des hommes les protège; alors, merci de les respecter et de ne pas les cueillir.

Elles peuvent piéger de petits insectes grâce aux multiples gouttelettes collantes portées par les poils des feuilles.
Les poils se rabattent et l'insecte est alors digéré par des enzymes qui décomposent les protéines de l'animal.
La plante absorbe ainsi les substances riches en azotequ'elles ne peut se procurer dans le sol.
Sur les photos, ce sont des Droseras à feuilles intermédiaires, dont les feuilles au limbe ovale sont redressées, préfère les plages de tourbes nue.  

Pour attirer les insectes vers le piège, les droséras utilisent en priorité le sens de la vue des insectes : au soleil, le mucilage permet à la feuille de briller comme si elle était recouverte de rosée ou de nectar. Ses sécrétions sont de plus en plus abondantes avec la durée du jeûne.

Les études faites sur les mécanismes d’attraction n’ont jamais pu montrer l’utilisation de phéromones par les droséras. Les droséras peuvent digérer leurs proies grâce à leurs seules sécrétions, sans bactéries symbiotiques comme cela a longtemps été pensé.


La plante entière qui est utilisée en homéopathie. droséra est préconisée contre les toux incessantes et quinteuses entrainant des douleurs dans la poitrine. Ces toux étant accompagnées de vomissements et d’inflammation des voies respiratoires. Autres domaines d’action liés au saignement de nez, coqueluche, asthme.

Observez ce pré aux angles arrondis

Alors la, parole de Korrigan, c'est toute une histoire!
Cette forme particulière est caractéristique des grands défrichements du Moyen Age.

A cette époque, les grandes abbayes se partagent la propriété et les terres des Monts d'Arrée, puis attirent les paysans grâce à la "quéraise": avec ce système, tout défricheur se voit accorder un demi hectare de terre labourable, un jardin et une maison.

Le mot du Korrigan agronome

Cette parcelle est maintenue en prairie naturelle par la fauche. Contrairement aux prairies artificielles ou l’on ne sème bien souvent qu’une espèce, on trouve içi une grande diversité végétale qui assure au bétail une alimentation riche et équilibrée. Par ailleur l’érosion du sol est limitée par les talus qui retiennent l’eau et les minéraux,alors que les haies protègent du vent. Enfin, une grande variété de fleurs attire une ribambelle d’insectes pollinisateurs qui favorisent la reproduction de nombreuses plantes.




Conquérant un espace libre dans un milieu naturel, il ne s'embarrasse pas de lignes droites!
L'absence de talus rectilignes montre que ce pré n'a pas été partagé lors des successions au fil du temps.
Grace aux formes on peu déduire l'ordre dans lequel s'est faite l'avancée des travaux: du vert foncé au vert clair sur le schéma.


Arrètons nous sur cette belle fleur quelques instants.

Photo prise le 09/05/2011






Elle mérite sans aucun doute votre intérêt. c'est une orchis tachetée.
L’Orchis tacheté (Dactylorhiza maculata subsp. maculata) est une espèce herbacée terrestre de la famille des Orchidaceae. C’est la sous-espèce-type de l’espèce Dactylorhiza maculata.




orchis tachetée

Dactylorhiza maculata. Photo prise le 27/03/2011.

Attention ! Ne pas les cueillir car elles sont protégées. De toute façon, leur parfum n'a rien d'agréable. Elles sentent plus le pipi de chat que la rose.....



Approchez...regardez,
entre les sphaines, toute discrète,c'est une Polygale.


Polygala est un genre d’environ 1750 espèces de plante à fleurs de la famille des Polygalaceae. Ce genre inclut des herbacées vivaces, arbustes, et petits arbres. Caractères généraux : Ces fleurs complexes sont bleues, roses ou blanches. Leur fruit est une capsule.


Photo prise dans la tourbière le 13/10/2010

Achilée millefeuille.
C'est une plante herbacée vivace de la famille des Astéracées


Photo prise le 13/10/2010.

L’achillée millefeuille (Achillea millefolium) est une plante herbacée vivace de la famille des Astéracées. La plante possède plusieurs noms vernaculaires : herbe de la Saint-Jean, herbe de Saint-Joseph, herbe à dinde, herbe au charpentier, aux cochers, aux militaires, herbe aux coupures, saigne-nez, sourcil de Vénus.

Elle est très abondante dans les prairies naturelles , jadis, les paysans lui reconnaissaient un effet fortifiant sur les animaux et le bétail. Elle contiennent des substances volatiles qui stimulent leur appétit et renforcent leur organisme .Par ailleurs, parait-il, elle donne un parfum délicat à la viande des moutons qui la consomment en fourrage. Mauvaise herbe pour le jardinier , aliment nutritif pour l’éleveur, très jolie dans les bouquets de fleurs sauvages ! tout le monde est content et pas de petites économies !
L’achillée millefeuille est une plante médicinale connue et employée depuis la plus haute Antiquité. : le nom d’"achillée" vient d’Achille, le héros de la mythologie grecque. Dans l’Iliade, il se serait servi de cette plante pour guérir des guerriers blessés. L’achillée millefeuille est une plante aux propriétés toniques, digestives, antispasmodiques hémostatiques et cicatrisantes.


On l’utilise pour : stimuler l’appétit ,soulager les troubles digestifs ,soulager les douleurs menstruelles ,soulager les spasmes abdominaux ,soigner les blessures et les inflammations cutanées (voie externe) ,soulager les troubles de la ménopause. On utilise les parties aériennes de la plante (fleurs et feuilles). Celles-ci sont généralement vendues séchées et utilisées en infusions pour un usage interne ou externe. On peut aussi les récolter durant la période de floraison, de juin à septembre.

Attention ! cette plante est contre-indiquée pour les enfants et les femmes enceintes ; l’achillée peut aussi provoquer des réactions allergiques chez les personnes sensibles aux plantes de la famille des astéracées : marguerite, aster, camomille et pissenlit.

Centaurée scabieuse

Photo prise le 09/05/2011.

La Centaurée scabieuse (Centaurea scabiosa) est une espèce de plante herbacée vivace de la famille des Asteraceae.
De toute évidence, elle est tres appréciée des butineurs!

Pages  1  2

Retourner au contenu | Retourner au menu